Icone CP

Alors que chez nos voisins européens, déjà plusieurs dizaines de milliers de doses de vaccins ont été injectées (plus de 238 000 en Allemagne, 114 000 en Italie, 47 000 en Pologne ou 7 800 en Croatie), la France patine au démarrage avec moins de 500 patients vaccinés lors de la première semaine de vaccination. Des résultats préliminaires montrent dernièrement qu’au-delà d’une protection individuelle, la vaccination permettrait de limiter la propagation de la Covid-19.

210104 vaccination

Gaëtan Blaize, secrétaire national en charge de la recherche, de l’enseignement supérieur et du numérique, prévient : "face à un rebond épidémique consécutif aux fêtes de fin d’année, il est essentiel d’accélérer la vaccination au plus vite."

"Le Mouvement Radical demande dès maintenant la généralisation de la vaccination à toutes les personnes âgées de plus de 65 ans et à nos soignants, quel que soit leur âge, pour les protéger et protéger leurs patients" indiquent Véronique Dubeau-Valade et le bureau départemental de Dordogne-Périgord.

Pour Laurent Hénart, président du Mouvement Radical, "la vaccination doit impérativement s’accompagner d’un effort de dépistages massifs, aléatoires voire systématiques dans les entreprises, commerces qui sont ouverts. Depuis le début de l’épidémie, le Mouvement Radical appelle à amplifier les dépistages. Il faut s’interroger également sur la mise en place d’un passeport sanitaire numérique, qui reprendrait des données comme la sérologie et le fait que la personne ait été vaccinée ou non, si la vaccination et les dépistages n’ont pas assez d’ampleur pour endiguer l’épidémie."

Notre pays a besoin de visibilité et de transparence sur le plan d’urgence sanitaire. Le Mouvement Radical appelle à l’organisation très rapidement d’un débat d’orientation exceptionnel au Parlement.